Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 14:27

Le courrier et le téléphone

(Documentation relevée sur les délibérations du CM de la commune d'Armeau)

INTRODUCTION

En France, la coutume fait remonter la poste à Louis XI, voire à Henri IV. A cent ans d'intervalle, deux postes virent le jour: l'une, la poste aux chevaux constituée de relais de poste, la seconde permettant le portage des correspondances. c'est la génèse de la poste d'état.

Au moyen age ,

Un courrier à cheval transportait un message sur un parchemin. Les cavaliers portaient sur leur vêtement l'écusson de la ville*.

A la fin du XVème siècle.

Les premiers bureaux de poste apparaissent à cette époque et sans doute les premiers distributeurs**.Le premier tarif postal date de 1627, mais jusqu'en 1849, où apparait le timbre poste ( à l'effigie de Céres),c'est au destinataire de payer le port de la lettre.

Pendant la révolution, les postes vont devenir un service public exploité par l'état.L'inviolabilité de la correspondance est décrétée le 10 Juillet 1791, mais reste longtemps un voeu pieux***.

En 1792, est créé un service postal aux armées,service qui sera ré organisé en 1809 par Napoléon.

En 1822, à Armeau, relativement à la demande du préfet de fixer un lieu d'implantation à la préférence de la commune, pour installer un bureau de poste aux lettres, le conseil municipal, réuni suite à la demande du préfet du département, par sa lettre du 17 Mai 1822 pour déterminer l'endroit le plus convenable à recevoir la correspondance de cette commune, ne pouvant avoir chez elle un bureau de poste, désire continuer à recevoir son courrier du bureau de Villeneuve le Roi.

La poste de Villevallier****

Supprimée en 1816, en raison de sa faible activité, un bureau de poste est réouvert en 1827 comme simple bureau de distribution, dépendant de celui de Villeneuve sur Yonne.

Vieux relais de postes aux chevaux, Villevallier doit à cet établissement d'avoir bénéficié dès Juillet 1780 d'un bureau de poste aux lettres.

.

Vers 1840.

Les maisons commencent à être numérotées et le timbre poste fait son apparition. La distribution se met en place vers la campagne.Les facteurs remplacent les piétons des préfectures pour porter les plis officiels, une journée sur deux, puis tous les jours et même le Dimanche à partir de 1832. Ce sont les facteurs ruraux qui sont chargés d'apporter aux mairies les boites aux lettres en bois peintes.

Ce n'est qu'en 1846 que fut créé le bureau de poste de St Julien du Sault.

DANS LA COMMUNE D'ARMEAU

Décembre 1840

Suite à l'augmentation du trafic postal, les habitants de la commune demandent l'ouverture d"un bureau de poste, au lieu de la distribution à Villevallier.Les retards occasionnés par l'affranchissement des lettres, les déplacements qu'exigent les envois et réception d'argent ou de paquets chargés, mettent des entraves qui doivent cesser. La commune s'est en effet accrue en population et c'est la raison pour laquelle le Conseil Municipal demande à l'administration des postes d'accéder aux voeux des habitants de la commune, en remplaçant la distribution à Villevallier par un bureau de poste à Armeau. Cette création devenant une nécessité.

Février 1884

En Février 1884, les habitants de la commune demandent une deuxième distribution du courrier. Ce sujet intéresse au plus haut point les particuliers et les commerçants. Le Conseil Municipal reconnait qu'une deuxième distribution et une deuxième levée des lettres dans le bourg rendrait le plus grand service aux habitants du point de vue commercial, Armeau étant le village rural le plus important du canton,situé entre deux gares de chemin de fer sur la route nationale et aux portes de Villeneuve sur Yonne et de St Julien du Sault. Le village est en constante relation avec ces deux villes.

Comme pays essentiellement composé de vignobles (1884), ses relations avec la capitale sont aussi fort suivies. Enfin, l'industrie, assez animée par les tonneliers, les briquetteries et les fours à chaux, appelle avec la province de nombreuses transactions, mais l'état actuel des choses actuelles au point de vue du service postal présente une lacune qu'il serait urgent de combler aussi bien pour l'intérêt général que pour les particuliers En effet, s'agit-il de correspondre avec le chef lieu de canton, qui n'est distant que de 5 Km, avec Villevallier et St Julien du Sault qui n'en sont éloignés que de 3 Km. Il faut deux jours entiers pour obtenir la réponse si la demande part d'Armeau et plus longuement encore quand la correspondance revient de ces dernières villes.

Pour abréger le temps dans les cas présents, nombre de commerçants et de particuliers sont obligés de porter eux-mêmes leur correspondance à la poste voisine.

Décembre 1912

Mai 1913

Il est demandé à l'administration d'avancer d'une heure la deuxième levée du courrier considérant que les correspondances pour V/Y et Joigny pourraient y être distribuées le soir même et que celles pour la Nièvre et la Côte d'Or auraient également de l'avance.

Octobre 1913

Le Conseil Municipal a considéré que la distribution du courrier se fait plus tard qu'autrefois, que le facteur est encore à 11 heures au bourg et à 2h30 du soir dans les hameaux, ce qui nuit aux habitants et qui ralentit les communications entre la mairie et les différentes administrations.

Il demande que la commune soit desservie par un facteur partant directement de V/Y pour Armeau.

En 1896, Monsieur Choquat Joseph (°1855-+1908) exerçait l'emploi de facteur des postes dans le canton de Villeneuve sur Yonne et distribuait le courrier dans la commune. Sa tournée aurait pu être celle-ci: distribution du courrier à une partie de Villeneuve sur Yonne, il monte la côte pour se rendre au hameau de Baudemont avec un lourd chargement dû aux journaux destinés à la commune d'armeau.. De Beaudemont il redescend vers Armeau où il fait une distribution et remonte ensuite la côte pour desservir Palteau. (Photo en haut de page)

En 1913 puis en 1939 la municipalité a demandé à l'administration des postes une modification du parcours. Le facteur, viendrait directement de Villeneuve sur Yonne se déchargerait des journaux, ne monterait la côte qu'une seule fois, moins chargé et gagnerait de 3 à 4 heures: sur le temps total de sa tournée et la commune recevrait son courrier 1 heure plus tôt.

L'itinéraire proposé aurait les avantages suivants: Economie de forces à monter les côtes avec un chargement moins lourd et économie de temps car le facteur serait de retour au bureau de V/Y trois quart d'heure plus tôt.Sitot après avoir desservi le faubourg Saint Savinien, le facteur desservirait Armeau et le soir une deuxième distribution.

L'administration est sollicitée pour remplacer la boite aux lettres actuelle sur la place publique, très usagée, par une boite rurale de plus grande importance. La boite actuelle ne répond plus aux besoins du service, surtout de Mai à Octobre en raison de l'augmentation de la population, villégiatures,touristes séjournant dans la commune.

1959

L'acheminement du courrier est assuré par la société " les rapides de bourgogne" qui achemine les dépêches. En cas de retard du car, le service est assuré, pour les correspondances avec le train, par une voiture postale 2 CV.

L'AGENCE POSTALE

Les premiers postes de téléphone public ont été installés en 1848 chez Me BRIDOU, dans le bourg et en 1950 chez Marcel DUQUET au Grand Chêne, A cette époque, Armeau comptait une dizaine d'abonnés.

La maison postale ouvre fin 1957.

Un immeuble de la rue du Val Saint Quentin au N° 17 est acquis par la commune pour y installer une agence postale. Celle-ci a été envisagée à la demande de la population dont le trafic courrier a pris beaucoup d'importance.

Juin 1959

Mme Jacqueline Bouchaud tient la gérance de la maison postale. Démission de Me Bouchaud facteur et gérante de l'agence pour exercer le commerce de boulangerie.

L'administration postale a proposé Mr Joussot Paul et Mme Joussot pour tenir la cabine téléphonique pendant la distribution du courrier.

Le service téléphonique est ouvert de 8h à 12h et 14h à 18h.

Agence postale ouverte de 14h à 18 h.

Indemnité annuelle de 40.000 Frs. puis passe à 42.000 Frs. Mme veuve Desplats Marcel est gérante de la cabine à Palteau pour 10.000 Frs qui passe à 12.000 Frs

En 1962

l'agence est transformée en bureau "recettes et distribution" suite au développement touristique et économique (4 stations service,4 bars-hôtels restaurants, boulangerie et 2 épiceries),transformation déjà proposée en 1958 qui présentait l'agence postale d'Armeau comme étant la plus importante du département,.

Passage de l'indemnité de l'agent d'Armeau à 47.000 Frs et celle de Palteau à 14.000 Frs

0ctobre 1963

Nouveau gérant Felix Jean-Michel

Mars 1964

Le préposé,Cadet Albert, célibataire, ne peut s'occuper du service de la cabine téléphonique que dans l'après midi jusqu'à son mariage. Mr Cadet est nommé gérant de la cabine l'après-midi et Mlle Gagnereaux de Palmeroux Bernadette assurera le service de 9 h à 12 h.

Octobre 1964

Départ de Mr Cadet Albert , la gérance est vacante. proposition de nomination de Mr Guillerot Bernard.

Juin 1965

Vacance de la gérance .Mme Vve Mahieu Virginie née Delaval .

Suppression de l'agence postale dans les années 1970. Le dernier préposé fut Raymond FORTIN qui faisait également office de fontainier et de chauffeur de taxi.

Le batiment a été vendu par la commune fin 1990.

Dernier facteur: Mr Claude Jannaire (de 1973 à 1999)..

LE TELEPHONE

Mars 1902

Dans le cadre de l'extension du réseau téléphonique départemental, la préfecture indique dans une lettre du 15 Février 1902 qui indique que la commune sera comprise dans le nouveau programme si le conseil accepte de voter pour 20 ans un contingent de 0,10 Fr par habitant, soit 60 Frs par an ( 600 habitants).

Le conseil approuve les propositions contenues dans la lettre du préfet le 13 Mars 1902.

En 1938 8 abonnés

en 1950 10 abonnés

en 1951 12 abonnés

en 1958 33 abonnés

en 1961 40 abonnés

en 1966 57 abonnés

Bibliographie

*Extrait de "La poste dans tous ses états", internet.

**André OTTE," Histoire de la poste",internet.

***G.Bertheaux, "Vieux métiers en Bourgogne".

****Extrait de l'exposition 2008 sur la poste,les amis du Vieux Villeneuve.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens